Acro-yoga – Un yoga plus masculin?

15 Jul
Acro-Yoga

Photos: Acro-yoga Montréal

Tout le monde connait le yoga, cette discipline millénaire pratiquée par des millions d’adeptes à travers le monde. Mais connaissez-vous l’acro-yoga, ce mélange d’acrobatie et de yoga?

Contrairement à la forme traditionnelle du yoga qui se pratique seul, cette variante des temps modernes implique au minimum deux partenaires qui exécutent ensemble différents mouvements. De nombreuses figures impliquent la présence au sol de l’un des deux pratiquants, qui devient «la base» et soutient le poids de son partenaire qui devient le «flyer».

Ce sont deux Montréalais Jessie Goldberg et Eugene Poku qui ont inventé en 2001 cette discipline hybride qui attire un public très large, notamment masculin. «Il est vrai que l’acro-yoga séduit beaucoup les hommes, car certains exercices nécessitent que celui qui est au sol puisse soulever son partenaire, ce qui requiert une certaine force physique, explique Jill Campbell, professeure à acro-yoga Montréal. Mais il ne faudrait surtout pas résumer l’acro-yoga à cette notion d’effort physique, l’acro-yoga est avant tout une façon de trouver l’équilibre, de bouger dans l’espace avec un partenaire ou plusieurs tout en se concentrant sur la synchronisation de sa respiration avec celle de son partenaire».

Quand on regarde un «couple» exécuter des mouvements d’acro-yoga, on se rend vite compte de la difficulté de l’exercice et de l’importance du travail d’équipe. «C’est une discipline qui est tout sauf égoïste, chaque pratiquant entretient avec son partenaire une relation de dépendance très forte le temps de l’exercice, continue Jill Campbell. Il faut être à l’écoute de l’autre».

Mais si la force physique entre en ligne de compte dans la pratique de cette nouvelle discipline, l’esprit méditatif du yoga ainsi que ses valeurs d’harmonie ne sont pas mises de côté pour autant. «Quand on fait de l’acro-yoga, il est important d’être dans le moment, ce qui veut dire être conscient de ce que l’on ressent, des réactions de notre corps, de la communication avec son partenaire».

Beaucoup de pratiquants de l’acro-yoga sont déjà familiers avec des disciplines où le corps joue un grand rôle comme le cirque, le tai-chi-chuan, la danse, comme c’est le cas pour Aurélie, qui pratique la danse depuis de nombreuses années et vient de découvrir l’acro-yoga. «Ce qui me plaît particulièrement dans l’acro-yoga c’est ce mélange des genres, entre le yoga, la gym et le cirque, on joue énormément sur l’équilibre, la concentration et la confiance en soi, mais aussi en un partenaire qu’on ne connait pas forcément. En plus, contrairement à une séance de yoga où à la fin on se sent zen et relaxé, avec l’acro-yoga on est plutôt super excité et en plein d’énergie».

Pour Jill Campbell, les bienfaits de l’acro-yoga se font sentir même quand le cours est fini et le fait de travailler de façon étroite avec un partenaire trouve un écho favorable dans la vie de tous les jours. «On a remarqué que les gens qui pratiquent de façon régulière ressentent une amélioration globale de leur degré de confiance en soi, ils développent un sens du contact avec les autres tant verbal que physique. Ils ressentent moins les barrières et communiquent plus facilement, je dirais aussi qu’ils ont une certaine joie de vivre».

viaAcro-yoga – Un yoga plus masculin?.

“Like” notre page Facebook ou  

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: