Tag Archives: Bikram Choudhury

Bikram Yoga – Poses

18 Aug

•— MonYogaChaud – Facebook —•

Bikram Yoga poses

LA SÉQUENCE BIKRAM YOGA EN IMAGES.
BIKRAM YOGA BOUCHERVILLE COPYRIGHT ©2012

RELATED:
Kristin McGee: Yoga Poses for a Winter Glow
Renee Sills | Yoga | BMAC Studio » BMACBLOG
Joseph Encinia – Demonstration at 2012 USA Yoga Asana Championship
“Like” our Facebook page or

Advertisements

Bikram Yoga: 30 Day Challenge

2 Aug

Bikram Yoga: 30 Day Challenge [May 2011] from Think Loco! on Vimeo.

“Like” our Facebook page or

Ce que j’aurais aimé savoir en tant de débutant de Yoga Bikram

27 Jul
Bikram-Yoga-Silverlake

Bikram Yoga Silverlake

À LIRE ABSOLUMENT!! :

CE QUE J’AURAIS AIMÉ SAVOIR EN TANT QUE 
DÉBUTANT DE YOGA BIKRAM

PAR LISA JONES, TRADUIT EN FRANÇAIS PAR THIERRY PELLETIER

Il y a quelques classiques ”à faire” et ”à ne pas faire” que chaque novice de yoga chaud entend, au moment même où il se prépare nerveusement pour sa première classe. Habituellement, ces recommandations sont en lien avec la préparation : comment s’installer dans la classe, l’hydratation, et l’endroit où ils doivent laisser leur serviette détrempée de sueur après la classe. ;)

Mais la pratique du Yoga Bikram est remplie de subtilités que j’aurais souhaité connaître lorsque j’ai commencé. En voici quelques exemples :

La sueur, c’est sexy. Je sais que vous pensez probablement que c’est répugnant, mais ce ne l’est pas. La sueur est synonyme de passion, de dévouement, de travail acharné et de santé. Honnêtement, c’est très sexy.

– Ne vous en faites pas à propos du fait d’arriver en forme, ou de devenir plus flexible avant votre première classe. Nous n’étions vraiment pas à notre meilleur lors de notre première classe nous non plus. La forme et la flexibilité viendront au fur et à mesure. Commencez au stade où vous êtes présentement.

– Ne vous installez pas dans la première rangée pour votre première classe, mais étendez votre tapis de yoga de sorte que vous puissiez vous voir dans le miroir. Vous n’aimez pas vous regarder dans un miroir, vous dîtes? Vous détournez le regard lorsque vous vous voyez en vêtements d’entraînement?” C’est exactement la raison pour laquelle vous êtes ici. Ce n’est pas pour obtenir ces fameuses ”fesses de yoga” dont vous avez tant entendu parler ; ça, ce n’est qu’un effet secondaire du Yoga Bikram. Vous êtes ici pour apprendre à aimer votre reflet. Nous avions tous cette petite voix critique dans notre tête quand nous sommes arrivé ici ; vous êtes ici pour anéantir cette voix. Vous êtes ici pour pouvoir regarder dans le miroir, et vous sourire gentiment en vous regardant, comme si vous étiez un vieil ami. Vous êtes ici pour qu’un jour, vous puissiez vous regarder dans les yeux et vous prosterner devant votre propre grâce et force.

– Vous apprendrez que nous, les Yogis Bikram, adorons nos corps. Sans vouloir dire que nous sommes parfaits, loin de là, mais nous aimons les choses incroyables que nos formes nous permettent de faire. Nous les traitons avec respect et honneur. Cela signifie que nous ne sommes pas effrayés de nous vêtir des plus petits vêtements de yoga possible, et que nous sommes confiants envers notre propre nudité dans les vestiaires. Nous avons fait disparaître la pudeur au alentour de la 5ème classe. Vous aussi, ferez de même.

Savasana est réellement la posture la plus difficile que nous effectuons. Pendant que vous êtes dans la posture du chameau, vous pensez peut-être que c’est elle la plus difficile, mais en fait, c’est réellement le Savasana. C’est brutal de rester absolument immobile autant de corps que d’esprit. Mais tout ça est correct, vous avez le temps, le Yoga Bikram est une pratique que l’on peaufine tout au long de sa vie.

Les postures se construisent sur elles-mêmes ; il y aura une première étape, et une seconde. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec une certaine posture, retournez à l’étape précédente et persévérez à maîtriser celle-ci. De modifier les postures, de faire des redressements assis ou des étirements de toutes sortes au lieu de faire les postures, ne nous impressionne pas. Ce qui nous inquiétera par contre si vous faites autre chose que les postures, c’est de vous blesser. Vous prendrez un cours ”d’improvisation corporelle” un autre soir d’accord?

– Lorsque vous commencerez, vous penserez peut-être que le Yoga Bikram n’est qu’un ”méga exercice”, car c’est la seule chose que votre esprit semblera vouloir vous exprimer. Rassurez-vous que cette pratique soit à propos d’accueillir l’immobilité, gérer son ego et obtenir le contrôle de cette petit voix incessante dans son esprit. C’est une pratique de méditation profondément spirituelle. Ça ne prendra que quelques classes pour que votre esprit s’en rende compte.

– Je vous promets que si jamais, sortir de la classe est la seule chose à laquelle vous pensez …et bien, cet action ne vous aidera pas. J’ai vu des gens perdre connaissance en essayant de se précipiter hors de la classe. Assoyez-vous plutôt, ou étendez-vous sur votre tapis et laissez l’énergie de la communauté et l’oeil vif de l’instructeur vous supporter. Inspirez par le nez, expirez par le nez. Vous vous sentirez mieux en un clin d’œil….ce n’est que votre esprit qui tente de vous dissuader.

– Soyez prêts. Si vous décidez de continuer, préparez-vous à rencontrer une communauté de soutien plus grande que vous ne pourriez l’imaginer. Préparez-vous pour d’immenses défis et encore plus de récompenses. Préparez-vous à pleurer lors d’une posture car vous ne pensiez jamais être capable de la réaliser. Préparez-vous à désirer toujours plus de temps dans la salle chaude. Préparez-vous à vous demander comment vous pouviez vivre sans ce yoga. Préparez-vous à ce que le yoga change votre corps, votre esprit et vos relations de façons complètement fascinantes.

Préparez-vous

Puis, amenez-vous!

World Competitors Stretch to Prove Yoga Is a Sport

8 Jul
Juan Manuel Martin-Busitil

Juan Manuel Martin-Busitil of Spain won the men’s championship. There were 75 competitors from 24 countries at this year’s tournament. By SARA BECK

LOS ANGELES — Silence prevailed during the yoga asana routines of the ninth annual Bishnu Charan Ghosh Cup — except for one distinct sound: the low engine rumble of airplanes lifting off and landing at the Los Angeles airport.

This international competition has made the noise of momentum, too, but just where it is heading is hard to predict. Will it become a sport recognized on the Olympic stage as Rajashree Choudhury, the founder of USA Yoga and the International Yoga Sports Federation, hopes? Or is it destined to remain a quirky transplant from India practiced by an exclusive set of Bikram yogis?

“All are welcome here,” said Choudhury, the wife of Bikram and a five-time national champion in India. “We need as many yogis and styles as possible to make this dream a reality.”

The event was held at the LAX Radisson, where the mirrored ballroom became a competitive yoga stadium and runway-like hallways morphed into warm-up rooms for yogis. Onstage, a garland-draped image of Bishnu Ghosh, Bikram’s guru, looked on while seven judges sat with pencils raised, critiquing the routines.

“The quality of the athletes has evolved tremendously,” said Jon Gans, an organizer and former judge of the event. “Postures, like peacock, that seemed to be a pinnacle pose the first year would now seem normal.”

The Bishnu Charan Ghosh Cup in 2003, before the federation took the reins, was a Bikram affair. The sprawling Staples Center featured hundreds of yoga vendors, and the competition got lost in the merchandise. Fewer than 10 countries were represented, and it is said that Bikram lost a quarter-million dollars.

Though the event is more focused now — and often serves as a platform for yogis to tell their stories — the number of competitors has grown. At a Friday night dinner, Choudhury welcomed the 75 competitors from 24 countries.

Throughout the weekend, Bikram’s monogrammed Rolls-Royce sat at the hotel’s entrance, and he remained front and center, changing his outfit six times over the weekend. One silver sequined jacket, said to have inspired Michael Jackson, sparkled so much that one female competitor confessed that it distracted her onstage.

At first, Choudhury avoided the word “competition,” urging the participants to accept whatever happened with humility and a smile.

“Shine on that stage,” she said. “That should be your mantra. …There are no rivals, only fellow coaches.”

But later she compared the Ghosh Cup to other sporting events, and the ethereal gave way to the mundane.

Mary Jarvis, a coach of seven world champions, reported last-minute changes in the grace score methodology. When coaches politely grumbled about the late notice and lack of organization, Jarvis said, “This is a work in progress.”

Competitors had three minutes to complete five compulsory poses from the Bikram beginner series and two optional poses, which typically came from the advanced series. Judges considered the posture’s degree of difficulty and “how well the body reveals the therapeutic benefits of the practice.”

The national anthem kicked off Saturday’s qualifying round, but little else resembled an Olympic event except for the impressive athletic ability. Judges were paraded on stage in cocktail dresses, events ran up to two hours behind, and the 800-person ballroom was sometimes half empty. The online viewership throughout the weekend exceeded 10,000 hits.

Ten men and 10 women moved from Saturday’s qualifying round to Sunday’s finals, including seven Americans. The United States, with a developed network of studios, presented four representatives from the highly attended national competition, while others, like China, sent only one, and she lives in Boulder, Colo.

Bishnu Ghosh’s granddaughter, Muktamala Mitra, said Americans seemed more ambitious in their practice. “They struggle more and are harder working,” she said.

Rumors that someone might attempt a one-handed, bowlegged peacock, a pose that judges say would have been unimaginable nine years ago, spread throughout the hotel. It was performed by Dipannita Mondal, 17 the girls youth division winner from India.

The Ghosh Cup’s role is to build momentum for yoga asana, providing an “I can do that, too” energy among observers, particularly young ones. Of the 13 competitors in the youth division (11- to 17-year-olds), five were from India, and three were siblings from Canada.

“When I first started two years ago, I couldn’t straighten my knees in a forward bend,” said Toby Killick, 13, who placed fourth. “Everything was pretty sad, you could say.”

A few of his friends find it cool that he can do backbends, and another joined him for class once, but threw up in the hot studio after guzzling too much water.

“I warned him, but it takes some getting used to,” Killick said.

Participants from India, where yoga competitions have been around for a century, swept the youth competition, drawing gasps from the crowd as they bent like rubber into their postures. They hustled on and off the stage, sometimes with more than 30 seconds to spare.

“They are very shy,” Choudhury said, noting that some are from rural villages and most do not speak English. “I bring them to the West to teach them about performance.”

When she competed in India, she said, the audience would bang pots and pans to cause distraction, not unlike what an opposing team does during the pressure-filled moment of a free-throw shot. In the ballroom, the M.C. encouraged silence before promising the audience a lifetime of psychological torment if their cellphones went off.

The men’s finals featured a surprising number of falls, something Choudhury chalked up to mental stress. The American champion, Jared McCann, placed third after slipping from his handstand scorpion into a full wheel.

Gloria Suen, 35, from Singapore, took the women’s gold medal with a full standing bow, her arms spread wide like airplane wings. Juan Manuel Martin-Busutil, 33, from Spain, won the men’s title after pressing into an inverted palm tree that mirrored the landscape outside.

“Being upside down is a way to suspend my mind and let go,” he said. “But yoga is also my tangible grasp on reality.”

Will competitive yoga asana lift off as a sport as gracefully as the champions’ bodies did on stage? Time will tell. Among the duties of the champions is to travel the world promoting and demonstrating yoga asana.

“Every one of you is making history, and evolving this sport,” said Joseph Encinia, of the United States, the men’s world champion last year. “We’re doing well, but we’re not at an Olympic level yet.”

viaWorld Competitors Stretch to Prove Yoga Is a Sport – NYTimes.com.

“Like” our Facebook page or

Des compétiteurs mondiaux s’étirent pour prouver que le yoga est un sport

8 Jul
Juan Manuel Martin-Busitil

Juan Manuel Martin-Busitil de l’Espagne a remporté le championnat des hommes. Il y avait 75 concurrents venus de 24 pays au tournoi de cette année. By SARA BECK

LOS ANGELES – Le silence a prévalu durant les routines d’asana à la neuvième édition de la Coupe Bishnu Charan Ghosh – à l’exception un son distinct: le grondement des moteurs des avions de l’aéroport de Los Angeles.

Cette compétition internationale a créé le buzz du moment, mais son avenir semble difficile à prédire. Le yoga va-t-il devenir un sport reconnu sur la scène olympique comme l’espère Rajashree Choudhury, le fondateur du USA Yoga and de la International Yoga Sports Federation? Cette discipline est-elle destinée à rester une greffe excentrique de l’Inde pratiquée par un ensemble exclusif de yogis Bikram?

«Tous sont les bienvenus ici”, a déclaré M. Choudhury, l’épouse de Bikram et cinq fois championne nationale en Inde. “Nous avons besoin de nombreux yogis et de tous les styles possibles pour faire de ce rêve une réalité.”

L’événement a eu lieu à l’hôtel Radisson LAX, où la salle de bal est devenue un stade concurrentiel et les couloirs des chambres d’échauffement pour les yogis. Sur scène, une banderole de Bishnu Ghosh, le gourou Bikram, regardait, tandis que sept juges assis avec des crayons soulevés en critiquaient les routines.

“La qualité des athlètes a évolué considérablement», a déclaré Jon Gans, un organisateur et ancien juge de l’événement. «Des postures comme celle du paon qui semblaient être un obstacle dès la première année semblent désormais normales.”

Le Bishnu Ghosh Charan Coupe en 2003, avant que la fédération prennent les rênes, était une affaire de Bikram. Le tentaculaire Staples Center avait mis en vedette des centaines de fournisseurs d’articles de yoga, et la compétition s’est perdue dans la marchandise. Moins de 10 pays étaient représentés, et il est dit que Bikram a perdu un quart de million de dollars.

Bien que l’événement est plus concentré aujourd’hui – et sert souvent de plate-forme pour les yogis pour raconter leurs histoires – le nombre de concurrents a augmenté. Lors d’un dîner vendredi soir, Choudhury a accueilli les 75 concurrents de 24 pays.

Choudhury évite le mot «concurrence», exhortant les participants à accepter ce qui arrive avec humilité et un sourire.

“Il n’y a pas rivaux, seuls les entraîneurs collègues. ”

Plus tard, elle a comparé tout de même la Coupe Ghosh à d’autres événements sportifs.

Mary Jarvis, un entraîneur de sept champions du monde, a rapporté des changements de dernière minute dans la méthodologie du score final. Lorsque les entraîneurs ont poliment grommeler au sujet de la notification tardive et du manque d’organisation, Jarvis a déclaré: «C’est un travail en cours.”

Les concurrents disposaient de trois minutes pour terminer cinq poses obligatoires de la série débutant Bikram et deux poses en option en général de la série avancée. Les juges ont estimé le degré de difficulté de la posture et “la façon dont le corps révèle les bienfaits thérapeutiques de la pratique.”

L’hymne national a débuté le tour de qualification du samedi, mais à peu près tout ressemblait à une épreuve olympique à l’exception de la capacité athlétique impressionnante. Les juges ont défilé sur scène dans des robes de cocktail, l’évènement a débuté avec deux heures de retard et la salle de bal de 800 personnes était parfois à moitié vide. Cependant, l’écoute en ligne tout au long du week-end dépassé 10.000 hits.

Dix hommes et 10 femmes ont été qualifié pour la finale de dimanche, dont sept Américains. Les Etats-Unis, avec un réseau développé de studios, a présenté quatre représentants tandis que d’autres, comme la Chine, en a envoyé un seul.

La petite-fille de Bishnu Ghosh, Muktamala Mitra, dit que les Américains semblaient plus ambitieux dans leur pratique.

Le rôle de la Coupe du Ghosh est de créer une dynamique, fournissant un “je peux trop le faire” parmi les observateurs, en particulier les jeunes. Sur les 13 concurrents de la division de la jeunesse (11 – à 17 ans), cinq venaient de l’Inde, et trois étaient frères et sœurs du Canada.

Les participants en provenance d’Inde, où les compétitions de yoga ont débuté depuis au moins un siècle, ont balayé la compétition des jeunes. Ils pliaient comme le caoutchouc dans leurs postures avec plus de 30 secondes d’avances sur les autres.

“Ils sont très timides», a déclaré M. Choudhury, notant que certains sont originaires de villages ruraux et la plupart ne parlent pas l’anglais. «Je les amene à l’Ouest pour leur enseigner la performance.”

La finale des hommes a compris un nombre surprenant de chutes, un fait que Choudhury attribut au stress mental. Le champion américain, Jared McCann, a eu la troisième place après avoir perdu son équilibre en pose scorpion.

Gloria Suen, 35 ans, de Singapour, a pris la médaille d’or chez les femmes avec un salut plein, debout, ses bras écartés comme des ailes d’avion. Juan Manuel Martin-Busutil, 33 ans, de l’Espagne, a remporté le titre chez les hommes après avoir fait un palmier en inversé qui reflètait le paysage extérieur.

«Être à l’envers est une façon de suspendre mon esprit et de laisser aller», a-t-il dit. “Mais le yoga est aussi ma portée tangible sur la réalité.”

Est-ce que le yoga asana concurrentiel va décoller comme un sport aussi gracieusement que les organismes des champions l’ont fait sur scène? Le temps nous le dira. Parmi les devoirs des champions, un est de parcourir le monde afin de promouvoir et de démontrer le yoga asana.

“Il tient à chacun de vous de faire l’histoire et l’évolution de ce sport,” a déclaré Joseph Encinia des États-Unis, champion du monde des hommes l’an dernier. «Nous faisons bien, mais nous ne sommes pas au niveau olympique pour le moment.”

viaWorld Competitors Stretch to Prove Yoga Is a Sport – NYTimes.com.

“Like” our Facebook page or

It’s time for yoga practice!

12 Jun

Hotyoga-Boire

BEFORE HOT YOGA CLASS

We always advise to drink at least 1.5 liters of water the day before practice or you may get dehydrated quickly because of sweating.
Especially avoid eating at least 2 to 3H before the class starts and arrive before the beginning of the session to register, change, relax and allow the body to warm up before exercise. If you suffer from an illness or injury, inform the instructor.

DURING HOT YOGA CLASS

The breath control is essential. Always inhale and exhale through the nose except during phases of relaxation where you can exhale through the mouth. The trick is to always stay calm, focused and avoid unnecessary movements! For the first time, you may feel dizzy, have hot flashes or just need a break, it”s is normal. The hot yoga is a very demanding exercise for your body and requires several practices to tame the regular rhythm. At this point, sit down and rest by staying in the room. Of course you can drink as much water as necessary.

Namasté

“Like” our Facebook  page or  


À l’heure de la pratique!

12 Jun

Hotyoga-Boire

AVANT LA SÉANCE DE YOGA CHAUD
On conseille toujours de boire au moins 1,5 litres d’eau la journée précédant la pratique sinon vous risquez de vous déshydrater rapidement à cause de la sudation.
Surtout éviter de manger au moins 2 à 3H avant le début du cours et arriver avant le début de la séance pour s’inscrire, se changer, relaxer et laisser au corps le temps se réchauffer avant l’exercice. Si vous souffrez d’ une maladie ou d’une blessure, le faire savoir à l’instructeur.

PENDANT LA SÉANCE DE YOGA CHAUD
Le contrôle de la respiration est primordial. Inspirer et expirer toujours par le nez sauf lors des phases de relaxation où vous pourrez expirer par la bouche. Le truc c’est de toujours rester calme, concentré et d’éviter tout mouvement superflu! Pour les premières fois, que vous vous sentiez étourdi(e), ayez des bouffées de chaleurs ou juste besoin d’une pause, c’est normal. Le yoga chaud est un exercice très exigeant pour votre corps et nécessite plusieurs pratiques régulières pour apprivoiser le rythme. À ce moment précis, asseyez-vous et reposez-vous en restant dans la salle. Bien sûr, vous pouvez boire autant d’eau que nécessaire.

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  


Different types of “hot yoga”: Moksha vs Bikram

10 Jun

Maybe have you asked yourself: “What type of hot yoga do I practice?” or “What is the difference between Bikram yoga and Moksha yoga ?”. Here is the answer!

WHAT IS  BIKRAM YOGA?

Le yoga Bikram est un style de yoga dérivé du Hatha yoga. Si vous avez la curiosité de l’essayer, il est préférable que vous cherchiez à suivre un cours certifié proche de chez vous ou si vous êtes casanier, un livre ou une vidéo qui vous aidera progressivement à plonger dans le monde du Bikram.

Bikram yoga is a style of yoga derived from Hatha yoga. If you are curious to try it, it is preferable that you follow a certified course near you or if you are a homebody, a book or video that will help you gradually into the world of Bikram.

Founder

Bikram Choudhury

Bikram Choudhury, Bikram yoga founder

Bikram Choudhury was born in India where he used to practice yoga every day until he immigrated to the U.S. in the 70s. He then joined the “Yoga College of India” in Los Angeles and decided to create its own form of yoga now more commonly known as Bikram yoga. Today, Choudhury goes around the world and teach Bikram yoga to individuals as well as famous huge classes. You can also find his writings in a book on Bikram yoga and more than 400 franchise schools located around the globe.

Postures

A Bikram yoga class is designed to help us evolve through a sequence of 26 positions developed by Choudhury. Choudhury developed this series of positions in order to increase blood pressure and facilitating the flow of blood in each body part. The sequence is performed using the classical positions of Hatha yoga such as the position of the eagle, the triangle or the tree. Choudhury claims that the practice of these positions in a specific order will warm and stretch muscles, ligaments and tendons and will facilitate muscle tone as well as overall health.

26 positions - Yoga Bikram

Heated room

A classic Bikram yoga session is practiced in a room heated to 101 Fahrenheit degrees. Choudhury said that the heat from the room helps to warm the body before the start of practice, this allowing our muscles to relax and become more flexible. Bikram yoga enthusiasts acknowledge that the practice in a heated room helps cleanse our system by releasing all the toxins gradually as you train and then sweats. The heated room must allow you to work more deeply, however be careful of not hurting yourself!

Bikram classes

Bikram yoga classes are given only in studios affiliated with the “Bikram Yoga College of India“. You must be careful that the Bikram Yoga teacher is certified by the college. All Bikram yoga class lasts for 90 minutes and is suitable for both beginners and enthusiasts. Then each adapts to his own abilities and level of comfort.

WHAT IS MOKSHA YOGA?

Moksha Yoga is a relatively new discipline which is also related to hot yoga. This is two yoga instructors in Toronto who invented it. Moksha Yoga is a series of 40 postures practiced in a heated room and there are three levels of lessons, each lasting 60 to 90 minutes.

The series of regular postures begin with a resting pose that is practiced usually at the end of yoga, relaxation posture savasana. Then there are standing poses, another posture savasana, then poses on the ground to strengthen and stretch the muscles of the lower body. The session ends with savasana posture. By cons there may be some variation in the order of the series standing and / or on the ground. This type of yoga has several “dog upside down” postures, while Bikram yoga hasn’t.

Like other types of yoga, Moksha Yoga is beneficial for stretching and toning muscles, improving flexibility, calming the mind and detoxifying the body.

Moksha Yoga, in addition to individual benefits it can bring, is a practice that was designed for the sake of social consciousness : building ecological studios, assistance to the local community.

IN CONCLUSION

Moksha Yoga is a bit more flexible with regard to the sequence changes, the different types of courses and durations of training. So you can find yourself with different Moksha yoga lessons according to the teacher.

Namasté

RELATED:
What is « hot yoga »?
The benefits of hot yoga
Hot Yoga, ok but what should I bring and how should I dress?
Hot yoga in pants or shorts?
What I wish I had known as a Bikram yoga beginner
Moksha Yoga: A Hot Path To Great Health And Vitality – Evolving Wellness
 

“Like” our Facebook  page or  


Différents types de “yoga chaud”: Moksha vs Bikram

10 Jun

Vous vous êtes sûrement déjà posé la question: “Quel type de yoga chaud je pratique?” ou encore  “C’est quoi la différence entre le yoga Bikram et le yoga Moksha? “. Voici la réponse!

QU’EST-CE QUE LE YOGA BIKRAM?

Le yoga Bikram est un style de yoga dérivé du Hatha yoga. Si vous avez la curiosité de l’essayer, il est préférable que vous cherchiez à suivre un cours certifié proche de chez vous ou si vous êtes casanier, un livre ou une vidéo qui vous aidera progressivement à plonger dans le monde du Bikram.

Fondateur

Bikram Choudhury

Bikram Choudhury, fondateur du yoga Bikram.

Bikram Choudhury est né en Inde où il avait l’habitude de pratiquer le yoga quotidiennement jusqu’à ce qu’il immigre aux États-Unis dans les années 70. Il a alors intégré le “Yoga College of India”  à Los Angeles puis décidé de créer sa propre forme de yoga maintenant appelé plus communément le yoga Bikram. De nos jours, Choudhury va de par le monde enseigner le yoga Bikram  aussi bien à des particuliers célèbres qu’à d’immenses classes très demandées. On peut aussi retrouver ses écrits dans un livre sur le yoga Bikram ainsi que plus de 400 écoles franchisées réparties autour du globe.

Postures

Une séance de yoga Bikram a pour but de nous faire évoluer à travers une séquence de 26 positions développée par Choudhury. Choudhury a mis au point cette série de postures afin d’augmenter la pression sanguine et favoriser la circulation du sang dans chaque partie du corps.  La séquence est réalisée à partir des positions classiques de yoga Hatha telles que la position de l’aigle, du triangle ou encore de l’arbre. Choudhury prétend que le fait de pratiquer ces positions dans un ordre spécifique réchauffe et étire les muscles, les ligaments et les tendons, ceci facilitant le tonus musculaire et mais aussi la santé globale.

26 positions - Yoga Bikram

Salle chauffée

La séance classique de yoga Bikram se pratique au sein d’une salle chauffée à 40,5 degrés Celsius. Choudhury dit que la chaleur de la pièce aide à réchauffer le corps avant même le début de la pratique, ceci permettant à nos muscles de s’assouplir et devenir plus flexibles.  Les adeptes du yoga Bikram reconnaissent que la pratique dans une salle chauffée aide à nettoyer notre système en libérant toutes les toxines au fur et à mesure que l’on s’entraîne et donc transpire. La salle chauffée doit de plus permettre de travailler plus profondément certaines positions sans néanmoins se faire mal.

Classes de Bikram

Les classes de yoga Bikram sont seulement données dans des studios affiliés au “Bikram Yoga College of India“. Vous devez faire attention à ce que le professeur de yoga Bikram soit certifié par le collège. Tout cours de yoga Bikram a une durée de 90 minutes et convient aussi bien aux débutants qu’aux amateurs. Chacun s’adapte alors à ses propres capacités et à son niveau de confort.

QU’EST-CE QUE LE YOGA MOKSHA?

Le yoga Moksha est une discipline relativement nouvelle qui s’apparente également au yoga chaud. Ce sont deux instructeurs de yoga à Toronto qui l’ont inventé. Le yoga Moksha comprend une série de 40 postures pratiquées dans une salle chauffée et il y a trois niveaux de leçons, qui durent de 60 à 90 minutes.

La série de postures régulières du yoga Moksha débute par  une pose au repos que l’on pratique généralement au terme des séances de yoga, la posture de relaxation savasana. On fait ensuite des poses debout, une autre posture savasana, puis des poses au sol pour renforcer et étirer les muscles du bas du corps. La séance se termine par une posture savasana. Par contre il peut y avoir une certaine variation dans l’ordre de la série debout et/ou sur le sol. Ce type de yoga a plusieurs postures  du «chien tête en bas », alors que le yoga Bikram aucune.

Comme les autres types de yoga, le yoga Moksha est bénéfique pour l’étirement et la tonification des muscles, l’amélioration de la flexibilité et l’apaisement de l’esprit ainsi que la détoxification du corps.

Le yoga Moksha, en plus des avantages individuels qu’il peut procurer, est une pratique qui a été conçue dans un souci de conscience sociale comme construire des studios écologiques et apporter une aide à la communauté locale.

EN CONCLUSION

Le yoga Moksha est un peu plus flexible en ce qui concerne les changements de séquences, les différents types de cours et les durées des entraînements. Vous pouvez donc vous retrouver avec des cours de yoga Moksha différents selon les professeurs qui enseignent.

Namasté

AUTRES ARTICLES:
C’est quoi le “yoga chaud”?
Les bienfaits du yoga chaud
À l’heure de la pratique!
Hot Yoga, je veux bien mais que faut-il apporter et comment faut-il s’habiller?
Yoga chaud en pantalon ou en short?
Ce que j’aurais aimé savoir en tant de débutant de Yoga Bikram

 

“Like” notre page Facebook ou  


What is “hot yoga”?

9 Jun

yoga

The term “hot yoga” is used to represent any form of yoga practiced in a heated room. The room should generally be maintained at a temperature between 95 and 105 Fahrenheit degrees. Some studios even go beyond the average. In most cases,  “hot yoga” is a quick series of postures “asanas” dictated by the teacher. As you can imagine, an intense session of yoga performed under high temperature warms up, stretches the ligaments and muscles and makes you sweat profusely. That said, it’s worth it!

Namasté

“Like” our Facebook  page or  


C’est quoi le “yoga chaud”?

9 Jun

yoga

L’expression “yoga chaud” sert à représenter n’importe quelle forme de yoga pratiquée dans une salle chauffée. La salle doit généralement être maintenue à une température oscillant entre 35 et 40 degrés Celsius. Certains studios vont même au-delà de cette moyenne. La plupart du temps, le “yoga chaud” consiste en un enchaînement rapide de postures “asanas”  dictées par le professeur. Comme vous pouvez l’imaginer, une séance intense de yoga  exécutée sous haute température réchauffe, étire les ligaments et les muscles et fait transpirer à profusion. Cela dit, ça en vaut la peine!

Namasté

“Like” notre page Facebook ou