Tag Archives: pranayama

Standing deep breathing – Pranayama

20 May

We decided to look into the postures deeply and give you an overview and tips! Lets start with the first one – Standing deep breathing!

Standing deep breathing: Pranayama

Standing deep breathing: Pranayama

Next time you’re on the bus, look at how people breathe. You might notice that most of us are chest breathers: we only take shallow breaths into the chest, rarely getting air into the bottom two-thirds of our lungs.

Now check out how babies breathe. See those bellies hard at work? We were all belly breathers when were kids, and then, because of stress and conditioning, we turned into chest breathers. We can regain our ability to breath in a slow, deep, and healthy manner through pranayamabreathing from below the belly button on up.

This posture will teach you to use 90% of the lungs that is usually sedentary.

Headaches, ribcage cramps during class are ofter due to poor breath control.

Benefits

  • Increases circulation to the whole body
  • Wakes you up and helps you to focus and concentrate
  • The deep inhale sends fresh air to the deeper parts of your lungs, giving the body a tremendous supply of oxygen and helping your lungs to work more efficiently.
  • Holding the deep breath in for a moment raises your internal temperature, warming up the body of from the inside out as your cells absorb fresh oxygen from the bloodstream.
  • When you exhale using your diaphragm and contracting the intercostal muscles, you force carbon dioxide and other toxins out of the lungs. If you’ve ever been a smoker, this is a great way to help heal your lungs.
  • The entire breathing exercise strengthens abdominal muscles, loosens the neck and shoulders, and helps reduce stress. We spend a great deal of our day actually holding our breath – it’s a natural reaction to stress. Learning to consciously focus on deep breathing relaxes the body and calms the mind, and keeps the oxygen flowing, improving our health!
  • It can decrease irritability, nervousness and improve chronic shortness of breath.

Here is a nice video from Australian Bonfire Bikram studio. Enjoy and learn everything you need to know about Pranayama

viaThe Best Yoga For You: Standing deep breathing – Pranayama.

Advertisements

Yoga pour les Skieurs

13 Jan

Essayez le yoga après une journée de ski.

Le ski trouve son parfait contraire dans le yoga. Où le ski est rapide et risqué, le yoga est lent et réfléchi. Les deux philosophies de sport divergent, mais les exigences physiques du ski sont complémentaires aux mouvements du yoga.

Le  plus grand bénéfice que le yoga peut apporter à votre ski est la prévention des blessures.  Le ski demande beaucoup à l’organisme alors que les muscles sont froids et appelés à accomplir une variété de fonctions, comme la dextérité, l’équilibre, et la concentration. Pour les skieurs qui dévalent les pistes de manière sporadique, ces conditions athlétiques requises sont souvent trop dures, et ils peuvent se blesser. En observant les déséquilibres de votre corps, provoqués par les mouvements particuliers du ski, et en employant un programme de yoga pour mettre votre corps dans un état d’équilibre, vous pouvez éviter des blessures et pratiquer ce sport pendant des années.

Dans tout sport, et le ski ne fait pas exception, si vous surcompensez dans un domaine, on affaiblit l’autre, ce qui vous empêche d’être à votre maximum. Le ski est un sport intensif qui travaille la partie inférieure, le déséquilibre le plus évident se produit dans un corps surdéveloppé plus bas et une partie supérieure du corps relativement faible. Dans le choix des postures de yoga il faut développer la puissance supérieure du corps.

Ce sont ces déséquilibres, partie inférieure partie supérieure, du corps qui affectent directement la performance d’un skieur, et conduisent parfois à des blessures. Par exemple, une forte opposition quadriceps et ischio-jambiers peut donner trop de pression sur l’articulation du genou.  Les articulations du genou (et la moitié inférieure du corps en général) prennent beaucoup de choc car ils absorbent activement le terrain sur une piste de ski. Dans la position du ski, bien que la position du genou plié avec les hanches en avant permet d’amortir  l’impact, la puissance réelle vient du fessier, des quadriceps et des muscles du dos. Si ces muscles sont faibles, les genoux finissent par prendre la pression que les jambes et fessiers ne portent pas. Pour éviter toute blessure au genou un skieur doit s’efforcer de maintenir la musculature autour des genoux et les muscles du mollet souple et tendu, le yoga est utile dans ces cas là.

Ensemble, les hanches et les genoux créer la force motrice au ski, ou plus précisément, le mécanisme de direction. L’utilisation de ces articulations, avec l’aide de la cheville, est toujours dirigée vers le but de tenter de faire pression sur le bord intérieur de la descente pour effectuer un virage. C’est techniquement dénommé angulation, la création d’angle avec votre corps en utilisant les pieds, les chevilles, les genoux, les hanches, la colonne vertébrale, ou une combinaison de ces éléments afin de pousser et déplacer vos skis.

Garder la région des hanches flexibles et souples est nécessaire non seulement pour éviter les déséquilibres, mais aussi encourager les bonnes habitudes pour tourner.

Équilibre, un mélange de force, la flexibilité est particulièrement importante, qu’il s’agisse de bosses ou deperfectionner la maîtrise du ski. Elle est également impérative pour éviter les blessures. Si vous êtes tout schuss et arrivé sur un terrain inattendu avec un rocher ou une plaque de glace, vous pouvez éviter de déchirer votre muscle de la cuisse, si vous avez la souplesse et la force pour soutenir le levée de votre jambe.

En dépit du nombre de blessure, le ski n’est pas un sport à craindre, mais plutôt un sport à préparer. Une des étapes les plus simples pour se préparer à la montagne est de vérifier votre alignement. Si vous êtes correctement mis en place sur vos skis, vous avez déjà éliminé un obstacle important.

Suivre ces principes fondamentaux d’alignement pour le ski et vous pouvez éviter les chutes tant redoutées qui se produisent inévitablement sous un télésiège plein de spectateurs.

Les pieds doivent être de la largeur des épaules, comme dans Tadasana (Montagne), pour créer une base stable pour le corps.

Les genoux devraient être en ligne avec vos orteils, comme dans Utkatasana.

Le bassin doit être légèrement inclinée vers l’avant. Il s’agit d’une situation quelque peu contre nature pour la plupart des gens, cependant, les chaussures de ski contribuent à encourager cette forme dans le bas du corps. Cette posture vous permet de prendre le contrôle.

Les épaules doivent être assouplies, comme dans Tadasana.

Notre corps est conçu pour se déplacer. Biologiquement, nous avons besoin de mouvement continu et régulier. Pourtant, souvent dans les mois d’hiver, nous restons à l’intérieur, nous déplaçant de moins en moins. Le ski satisfait notre besoin fondamental pour le mouvement tout en nous reconnectant avec la nature. Les deux, débutants et skieurs expérimentés, peuvent témoigner de la joie physique et spirituelle d’une journée sur les pistes.

Pour profiter au maximum de vos journées sur les skis, suivre la sagesse des yogis et étirez vos muscles avant et après la descente des pistes.

viaYoga pour les Skieurs | Yogamag.