Tag Archives: santé

5 endroits où commander des paniers bio à Montréal et les environs | Elle M – Être & Vivre

15 Feb

•— Allez visiter MonYogaChaud sur Facebook —•

On dit souvent que manger bio coûte cher. Vrai ou faux? Quand on jette un oeil sur les paniers bio, c’est loin d’être le cas. On en retrouve à tous les prix et pour tous les goûts et en moyenne un panier rempli pour une personne est offert à 30$ environ. Il contient beaucoup plus que ce que l’on pourrait se procurer à l’épicerie pour le même prix… Meilleure qualité en prime! Adepte des paniers bio, j’adore me retrouver avec des légumes que je n’aurais jamais pensé acheter et devoir user d’imagination pour concocter de nouvelles recettes.

Ça vous dirait de tenter l’expérience et d’ajouter à votre menu des tonnes de fruits et légumes frais, provenant de fermes locales? 

1) Les Fermes Lufa

Cette ferme située sur le toit d’un édifice Montréalais fait beaucoup parler d’elle ces temps-ci! Il faut dire que le concept est assez chouette merci!

Pour une trentaine de dollars vous pourrez recevoir à chaque semaine un panier bien rempli, personnalisable. Plusieurs points de cueillette sont offerts.

http://montreal.lufa.com/fr/

2) Équiterre

Été comme hiver, gâtez-vous avec des produits bio provenant de fermes locales. Chaque panier contient 6 à 12 variétés de légumes.

De la viande d’élevage est aussi offerte sur commande.

http://www.equiterre.org

3) Ferme Mélilot

Habitants d’Outremont et du Mile-End, ce panier est pour vous! Vous y retrouverez autant des fines herbes que du melon, des haricots ou du maïs. Une belle variété!

http://www.fermemelilot.com/

4) Le Panier de Vie

Choisissez l’un des 3 formats de panier et profitez d’une sélection de fruits et de légumes frais, livrés directement chez-vous! Voilà de quoi plaire aux paresseuses! Paiement en argent comptant ou par chèques postdatés.

http://www.panierdevie.com/

5) Jardins de la montagne

Légumes, fruits et légumes, ou fruits seulement, il y a des paniers pour tous les budgets! Plusieurs points de cueillette sur la rive-sud et quelques adresses à Montréal.

http://www.jardinsdelamontagne.com/

via5 endroits où commander des paniers bio à Montréal et les environs | Elle M – Être & Vivre.

D’autres adresses ? …

•— Like, Share and Subscribe to http://www.facebook.com/MonYogaChaud —•

Advertisements

Yoga – 10 trucs pour reprendre sa pratique rapidement

28 Sep

yoga

 

Comme tout le monde, nous avons déjà laissé notre pratique de yoga de côté… et nous l’avons reprise! Comme c’est arrivé plus d’une fois, nous avons développé des trucs pour reprendre notre pratique plus rapidement! Nous vous proposons nos meilleurs 10 trucs : ceux qui ont le mieux fonctionné pour nous et pour nos étudiants de yoga. Parmi les trucs présentés, choisissez les deux ou trois meilleurs, ceux qui vous aideront à reprendre votre pratique… ou à pratiquer plus souvent!

1- Ne vous culpabilisez pas

La pratique du yoga fait une grande différence dans sa vie et on se rend surtout compte de son impact lorsqu’on reprend une pratique délaissée. Il est dommage de ne pas pratiquer pendant quelques temps, mais il est beaucoup plus tragique de se sentir coupable de ne pas l’avoir fait. Sans aucune culpabilité, tournez la page et recommencez à pratiquer.

2 – Laissez votre tapis de yoga bien en vue

En laissant votre tapis bien en vue à la maison et non rangé dans le fin fond d’un placard, il finira par vous appeler et vous murmurez doucement à l’oreille tous les bienfaits que vous retirez de votre pratique. Laissez-vous enchanter par la musique de votre tapis!

3 – Sortez et consultez votre CD, votre DVD ou votre livre de yoga préféré

Pratiquement au « hasard » ou en suivant l’intuition du moment, choisissez un livre, un CD ou un DVD de yoga que vous aimez. Laissez-vous inspirer par une agréable pratique guidée qui vous ravira.

4 – Cherchez un nouveau centre et un nouveau professeur

En prenant la peine de consulter les journaux locaux ou Internet, peut-être trouverez-vous près de chez vous un nouveau centre de yoga que vous aurez le goût de visiter et d’essayer leurs classes afin de commencer une nouvelle pratique rafraîchissante.

5 – Trouvez un ami avec qui pratiquer à la maison ou dans un centre.

Il peut être très motivant de s’inscrire avec un partenaire à un nouveau cours. De plus, en vous invitant à tour de rôle à pratiquer ensemble ou même simplement en vous fixant une période commune de pratique chacun de son côté, vous créerez l’énergie nécessaire à se motiver l’un et l’autre, à mesurer vos progrès ou vos difficultés et à échanger sur le sujet.

6 – Ne vous jugez pas parce que votre pratique ne dure pas 1 heure!

On pense qu’il faut absolument faire du yoga pendant 60 ou 75 minutes pour en retirer ses bienfaits. Dans les faits, il est préférable de pratiquer 10 minutes tous les jours plutôt que de pratiquer 75 minutes 1 fois par semaine. Rappelez-vous, lorsque vous faites du yoga à la maison, c’est mieux un peu que pas du tout.

7 – Dans votre agenda, réservez 5 à 20 minutes pour pratiquer le yoga, la relaxation ou la méditation.

En mettant à votre horaire une période consacrée au yoga, à la respiration, à la relaxation et à la méditation, vous développerez rapidement à une nouvelle habitude dont vous ne pourrez plus vous passer.

8 – Faites une liste des bienfaits du yoga

Qu’est-ce que le yoga vous apporte? Pourquoi pratiquiez-vous le yoga ? Faites une liste des bienfaits que vous apporte le yoga. Ne perdez pas une minute et, tout de suite, faites une liste des 10 avantages de pratiquer le yoga.

9 – Faites-vous une promesse

En plus d’écrire une liste d’avantages, écrivez aussi une intention mesurable que vous voulez réaliser à court terme. Par exemple : pratiquer le yoga 10 minutes par jour, perdre 1 kilo dans le prochain mois, manger 7 portions de fruits et de légumes par jour pendant 15 jours, apprendre la série

En déterminant un objectif réaliste, vous développerez une discipline et aurez la satisfaction d’avoir réalisé votre intention… En additionnant les petites réalisations, on accomplit de grandes transformations.

10 – Prenez conscience de votre cheminement

Si vous pratiquez déjà le yoga, vous avez sans doute commencé à changer votre vie il y a plusieurs mois ou années. Sans trop vous en rendre compte, vous avez fait de petits changements, tels qu’un changement d’alimentation, de routine, de carrière ou d’attitude, qui grandement contribué à modifié votre vie.

Prenez du recul et comparez votre vie d’aujourd’hui à celle d’il y a 10 ans. Nous sommes convaincues que vous y verrez beaucoup d’éléments positifs. Célébrez-vous et célébrez le cheminement que vous avez parcouru. Soyez votre inspiration pour continuer.

viaYoga – 10 trucs pour reprendre sa pratique rapidement.

Pourquoi devriez-vous boire de l’eau tiède au citron

21 Aug

•— Allez visiter MonYogaChaud sur Facebook —•

Warm water and lemon

Warm water and lemon

La façon dont vous commencez chaque journée est extrêmement importante. Que vous soyez une maman, un entraîneur, un écrivain, un entrepreneur ou un professeur de yoga, ce que vous faites en tout début de matinée importe.

Selon la philosophie ayurvédique, les choix que vous faites au sujet de votre routine quotidienne sont soit de renforcer la résistance à la maladie ou s’affaiblir.
Ayurveda nous invite à partir de bon pied la journée en mettant l’accent sur ​​les rituels du matin qui travaillent à harmoniser le corps avec les rythmes de la nature, à équilibrer les doshas et favoriser l’estime de soi ainsi que l’auto-discipline.
Votre esprit essaiera de dire que vous devez vérifier les emails, sortir le chien, aller chercher les enfants à la porte, que vous pouvez ne pas être en retard au travail ou que vous n’avez tout simplement pas assez de temps pour cultiver vos propres rituels du matin.
Cependant, si vous ne pouvez prendre le temps que pour un seul rituel qui permettra d’améliorer votre santé, que ce soit celui-ci :
Commencez la journée avec une tasse d’eau tiède et le jus d’un demi citron.
C’est tellement simple et les avantages sont tout simplement trop grands pour être ignorés. L’eau tiède avec du citron:
1. Renforce votre système immunitaire
Les citrons sont riches en vitamine C et en potassium. La vitamine C est idéale pour lutter contre le rhume et le potassium stimule les fonctions cérébrales et nerveuses et aide à contrôler la pression artérielle.
2. Équilibre le pH
Les citrons sont un aliment très alcalin, croyez-le ou non. Oui, ils sont acides par eux-mêmes, mais à l’intérieur de notre corps, ils sont alcalin (l’acide citrique ne crée pas d’acidité dans le corps une fois métabolisé). Comme le savent les “défenseurs” du bien-être, un corps alcalin est vraiment la clé d’une bonne santé.
3. Aide à la perte de poids
Les citrons sont riches en fibres de pectine, ce qui contribue au combat contre les fringales. Il a également été montré que les personnes qui maintiennent un régime alimentaire plus alcalin perdent du poids plus rapidement. Par expérience, quand je commence la journée du bon pied, il est plus facile de faire les meilleurs choix pour moi-même le reste de ma journée.
4. Facilite la digestion
L’eau chaude sert à stimuler le péristaltisme gastro-intestinal et les vagues de contractions musculaires dans les parois intestinales qui gardent les choses en mouvement. Citrons et limes sont également riches en minéraux et en vitamines et aider à décoller les amas ou perdre les toxines dans le tractus digestif.
5. Agit comme diurétique naturel doux
Le jus de citron aide à éliminer les matières indésirables parce que les citrons augmentent le taux d’urine dans le corps. Les toxines sont donc libérées à un rythme plus rapide ce qui aide à garder votre système urinaire en bonne santé.
6. Clarifie la peau
La vitamine C contribue à diminuer les rides et les imperfections. L’eau citronnée purge les toxines du sang ce qui aide à garder la peau claire.
7. Hydrate le système lymphatique
Cette “tasse de bonté” permet de commencer la journée sur une note hydratée, ce qui aide à prévenir la déshydratation (évidemment) et la fatigue surrénale. Quand votre corps est déshydraté, ou profondément déshydraté (fatigue surrénale), il ne peut pas exécuter toutes ses fonctions propres, ce qui conduit à l’accumulation de toxines, au stress, à la constipation et la liste continue. Vos glandes surrénales sont deux petites glandes qui se situent au-dessus de vos reins et qui, avec votre thyroïde, créent de l’énergie. Elles sécrètent également des hormones importantes, incluant l’aldostérone. L’aldostérone est une hormone sécrétée par les glandes surrénales et qui régule vos niveaux d’eau et la concentration de minéraux, comme le sodium, dans votre corps, vous aidant à rester hydraté. Vos glandes surrénales sont également responsables de votre réponse au stress. Ainsi, vous ne voulez vraiment pas créer de gâchis à cause d’un profond état de déshydratation!
L’adoption de cette pratique en buvant une tasse d’eau tiède avec du citron le matin pour un mois, peut modifier radicalement votre expérience de la journée. Ne soyez pas surpris si vous commencez à voir le matin sous un jour nouveau.
Comme je l’ai dit, la recette est très simple – une tasse d’eau tiède (pas chaude) et le jus d’un demi citron.
Dans les commentaires ci-dessous, dites-moi lequel de ces avantages va vous permettre d’essayer ce rituel du matin. Ou, si vous êtes déjà un junkie de l’eau citronnée, quels avantages spécifiques avez-vous remarqué?
•— Like, Share and Subscribe to http://www.facebook.com/MonYogaChaud —•

AUTRES ARTICLES:
Alimentation Yoga – Mangez comme un Yogi
Grossesse : le yoga, un antidépresseur naturel
Le yoga réduit notre niveau de stress, la preuve par le sang

 

Africa Yoga Project (Projet Afrique Yoga)

16 Aug
Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Africa Yoga Project

Le Projet Afrique Yoga utilise le pouvoir de transformation du yoga pour autonomiser les communautés et changer des vies. En s’inspirant de la communauté mondiale du yoga en service actif, ils offrent des programmes efficaces et novateurs qui promeuvent la paix, améliorent le bien-être physique, émotionnel et mental, facilitent l’auto-suffisance, et créent des occasions d’apprendre et de contribuer pour les communautés de l’Afrique de l’est.

viaVision & Mission | Africa Yoga Project.

Grossesse : le yoga, un antidépresseur naturel

14 Aug

Yoga prénatal

La pratique du yoga présenterait une alternative intéressante pour les femmes enceintes qui souffrent de dépression, selon une étude.

Les femmes qui souffrent de dépression pendant la grossesse peuvent recourir aux médecines douces. Une étude américaine met en avant les bienfaits du yoga contre la dépression pendant la grossesse. 18 femmes enceintes de 12 à 26 semaines et qui présentent des risques dépressifs ont suivi pendant 10 semaines des séances de 90 minutes de yoga.

Publiée dans la revue Complementary Therapies in Clinical Practice, cette étude montre que le yoga peut contribuer à atténuer les symptômes dépressifs chez les femmes à risque. Le yoga permettrait de resserrer les liens affectifs entre la mère et leur enfant encore dans leur ventre.

Une méthode intéressante quand on sait que la prise d’antidépresseurs au troisième trimestre de la grossesse peut présenter des risques de prématurité pour le bébé.

L’étude rappelle également que le yoga n’est pas seulement bon contre la dépression prénatale. Il aiderait aussi à soulager d’autres maux de la grossesse comme le mal de dos, les nausées, les troubles du sommeil ou encore l’hypertension.

Attention tout de même de ne pas choisir n’importe quel yoga. Pour être sûre de choisir celui qu’il vous faut, demandez conseil à votre gynécologue.

D’autres médecines douces pourraient améliorer le bien-être de la future maman : l’ostéopathie, l’aromathérapie et l’acupuncture par exemple. Cette dernière aussi serait un traitement efficace pour soigner la dépression des femmes enceintes.

viaGrossesse : le yoga, un antidépresseur naturel – Pour elle.

Le yoga réduit notre niveau de stress, la preuve par le sang

26 Jul

yoga anti-stressDes chercheurs de l’université de Los Angeles ont montré que le yoga aurait une action biologique sur la santé des personnes soumises à un stress chronique. Ces résultats ont été publiés dans la revue Psychoneuroendocrinology, le 14 juillet 2012.

Une précédente recherche menée à Pittsburg en avril 2012, avait déjà démontré que le stress chronique provoquait un affaiblissement du système immunitaire et pouvait augmenter la survenue de problèmes de santé récurrents.

Ici, les chercheurs de l’université de Los Angeles ont voulu savoir si la méditation avait un effet biologique sur les perturbations immunitaires des individus stressés.

Ils ont donc sélectionné 45 personnes ayant à leur charge un proche atteint de la maladie d’Alzheimer. Ces personnes, chez qui on observe un stress permanent, développent régulièrement des symptômes dépressifs, une détresse émotionnelle, ainsi qu’une diminution de l’énergie.

Chaque jour, durant huit semaines, les participants répartis en deux groupes, ont dû faire une séance de méditation de 12 minutes, soit en pratiquant le yoga, soit en s’isolant pour écouter une musique relaxante.

Au début de l’expérience, une prise de sang avait révélé qu’ils présentaient tous un fort taux de marqueurs d’inflammation dans le sang. Ces substances sont libérées dans l’organisme lorsqu’il est soumis à une agression menaçant son intégrité.

Après huit semaines de méditation quotidienne, leur taux avait diminué dans les prélèvements du groupe pratiquant le yoga.

En fait, les scientifiques pensent que cette méthode de relaxation aurait une influence sur l’expression de certains gènes, eux-mêmes responsables la perturbation du système immunitaire par le stress.

Ils apportent ainsi la preuve sanguine que le yoga permet de réduire et de maîtriser son anxiété, ce que les inconditionnels de la pratique prônent déjà depuis longtemps !

viaLe yoga réduit notre niveau de stress, la preuve par le sang : Allodocteurs.fr.

“Like” notre page Facebook ou  

Le yoga est-il populaire?

24 Jul

Si vous étiez à «popularité Yoga” dans Google, vous trouverez des pages et des pages d’articles parlant de la popularité du yoga. Donc, la question que cet article pose est: Est-ce que le yoga est très populaire ? La réponse fournie risque de vous surprendre.

Mais avant de nous lancer, nous devrions préciser ce que nous entendons par le yoga. Dans cet article, la pratique des asanas du yoga ou des postures du yoga est appelé le yoga. La pratique de toutes les 8 branches du yoga tel que défini par Patanjali permettrait de réduire le nombre de pratiquant du yoga pour être tout à fait marginale.

Penchons-nous sur les chiffres bruts. Par l’enquête du Yoga Journal en 2008, il y a environ 16 millions de personnes pratiquant le yoga aux États-Unis. Cela se traduit à environ 5% de la population. Si nous devions prendre ce nombre dans le monde entier, nous devons d’abord éliminer la moitié de la population. Il a été estimé en 2005 que près de la moitié du monde vit dans la pauvreté à moins de 2,50 $ par jour. Pour les personnes qui se battent un combat quotidien pour apporter du pain sur la table, le yoga n’est pas sur leur liste de priorités. Nous devons alors accepter que le yoga a une faible pénétration en Chine, la plupart de l’Afrique, et le Moyen-Orient. Même en Inde, la pratique des asanas du yoga n’est pas très populaire et il serait sûr de dire que la popularité n’est pas plus grande que celle aux États-Unis.

Si vous deviez faire le calcul, vous pourrez probablement conclure que pas plus de 2% du monde fait du yoga. Cela est probablement même une surestimation sauvage. Donc, la question se pose alors: peut-on prétendre que quelque chose pratiquée par 2% de la population est si populaire?

Le point de cet article n’est pas d’attiser la controverse ou de s’engager dans un exercice stupide statistique. Le point est d’illustrer le travail à venir. En raison de la faible pénétration du yoga, ses avantages pour la société ont été marginalisées. Le yoga peut aider à faire baisser les coûts de soins de santé et aussi à améliorer la productivité de la population active. Le yoga peut aussi aider à améliorer l’éducation. Il n’est pas difficile d’imaginer que la réduction de l’anxiété et le stress peuvent grandement améliorer l’apprentissage. Les avantages découlant de l’amélioration de l’éducation à la société serait tout à fait phénoménale.

Le yoga peut aussi aider à pacifier et à calmer la société. Si le yoga devait être pratiqué par 90% de la population on pourrait voir la nécessité de moins de policiers et de prisons. Et si le yoga s’étendait à la majorité des pays, vous pourriez même voir une réduction des guerres et des conflits.

Malheureusement, la pratique du yoga par la communauté “à risque” est assez insignifiante. Ainsi les personnes qui peuvent le plus bénéficier des bienfaits du yoga ne sont pas celles qui le pratique. C’est pourquoi l’avantage tangible du yoga pour la société du a été marginal à ce point et c’est pourquoi le travail fait par des gens comme Lisa Danylchuk est si important.

Ça fait près de 100 ans que Krishnamacharya a commencé sa quête épique pour populariser le yoga et nous avons atteint environ 2% de la population en ce moment. Même si voyons une augmentation géométrique du nombre de personnes pratiquant le yoga, nous parlons de nombreuses décennies avant que le yoga atteigne disons 25% de la population à l’échelle du monde entier. Lorsque nous commencerons à voir des avantages directs sur la société, on pourra dire que cet un “point de basculement» pour le yoga. Une ancienne discussion sur MyLifeYoga parlait de la fondation de sacrifice sur laquelle le yoga s’est propagé. Ce que cette discussion essayait de dire, c’est que le travail de Krishnamacharya reste inachevé. Ce n’est que lorsque la société verra des avantages directs procurés, qu’alors seulement les professeurs de yoga auront une juste rémunération. Jusque-là, le wagon du yoga devra être tiré par la force du sacrifice.

viaIs Yoga Popular? | MyLifeYoga.

This yoga is really popular! Ce yoga est vraiment populaire!

23 Jul
Popular yoga-Yoga populaire

Yoga in India by Catmousses

Mlle a testé…le yoga antigravité

19 Jul
yoga antigravité

@Mlle

D’apparence très ludique, le yoga antigravité allie détente et travail musculaire et offre toute une séance d’euphorie.

C’est quoi?

Aussi appelé yoga en suspension, le yoga antigravité est un amalgame de yoga traditionnel et d’acrobaties. Recroquevillée ou enroulée dans un hamac en nylon, suspendu par des chaînes au plafond à différentes hauteurs, vous adoptez des positions qui visent à étirer et à renforcer vos muscles.  Tantôt les pieds au sol, tantôt les pieds dans le vide, la tête en bas.

Si les adeptes du yoga reconnaissent certaines postures, comme le salut au soleil, sachez que la plupart ont été inventées. Le vampire, l’ange, le singe, le chandelier et l’étoile filante ne sont que quelques exemples des nouvelles positions que vous prendrez plaisir à découvrir!

Créée par Christopher Harrison en 1991, cette activité est apparue à Montréal il y a un an. C’est en faisant des recherches sur le jukari que Nathalie Lambert, médaillée d’or en patinage de vitesse courte piste et directrice des communications au centre sportif MAA, dans le centre-ville de Montréal, est tombée sur des photos de cette activité hors de l’ordinaire. Sans même l’avoir essayé, elle n’a pas hésité à former six entraîneurs.

Ce qui est sollicité

Votre flexibilité, votre souplesse, votre force musculaire, votre agilité et votre mobilité.

Quels effets sur votre santé et votre silhouette?

Ceux-ci sont nombreux. « Ce type de yoga permet de décompresser la colonne vertébrale grâce à l’inversion des mouvements, explique Mme Lambert. C’est très bon pour le coup et le dos, car le hamac facilite certaines positions et diminue la pression sur les articulations », ajoute-t-elle.

Dans certaines positions, comme celle du singe, la tête en bas permet aussi une très bonne circulation sanguine et oxygène mieux le cerveau. Sans oublier qu’assis les pieds dans le vide sur le hamac, on améliore notre proprioception, cette faculté de stabiliser notre corps dans l’espace et de maintenir notre équilibre.

Pour tous les bienfaits possibles du yoga antigravité, visitez le site de son créateur :  http://www.antigravityyoga.com (en anglais seulement).

viaMlle a testé…le yoga antigravité | Mlle.ca.

“Like” notre page Facebook ou  

Acro-yoga – Un yoga plus masculin?

15 Jul
Acro-Yoga

Photos: Acro-yoga Montréal

Tout le monde connait le yoga, cette discipline millénaire pratiquée par des millions d’adeptes à travers le monde. Mais connaissez-vous l’acro-yoga, ce mélange d’acrobatie et de yoga?

Contrairement à la forme traditionnelle du yoga qui se pratique seul, cette variante des temps modernes implique au minimum deux partenaires qui exécutent ensemble différents mouvements. De nombreuses figures impliquent la présence au sol de l’un des deux pratiquants, qui devient «la base» et soutient le poids de son partenaire qui devient le «flyer».

Ce sont deux Montréalais Jessie Goldberg et Eugene Poku qui ont inventé en 2001 cette discipline hybride qui attire un public très large, notamment masculin. «Il est vrai que l’acro-yoga séduit beaucoup les hommes, car certains exercices nécessitent que celui qui est au sol puisse soulever son partenaire, ce qui requiert une certaine force physique, explique Jill Campbell, professeure à acro-yoga Montréal. Mais il ne faudrait surtout pas résumer l’acro-yoga à cette notion d’effort physique, l’acro-yoga est avant tout une façon de trouver l’équilibre, de bouger dans l’espace avec un partenaire ou plusieurs tout en se concentrant sur la synchronisation de sa respiration avec celle de son partenaire».

Quand on regarde un «couple» exécuter des mouvements d’acro-yoga, on se rend vite compte de la difficulté de l’exercice et de l’importance du travail d’équipe. «C’est une discipline qui est tout sauf égoïste, chaque pratiquant entretient avec son partenaire une relation de dépendance très forte le temps de l’exercice, continue Jill Campbell. Il faut être à l’écoute de l’autre».

Mais si la force physique entre en ligne de compte dans la pratique de cette nouvelle discipline, l’esprit méditatif du yoga ainsi que ses valeurs d’harmonie ne sont pas mises de côté pour autant. «Quand on fait de l’acro-yoga, il est important d’être dans le moment, ce qui veut dire être conscient de ce que l’on ressent, des réactions de notre corps, de la communication avec son partenaire».

Beaucoup de pratiquants de l’acro-yoga sont déjà familiers avec des disciplines où le corps joue un grand rôle comme le cirque, le tai-chi-chuan, la danse, comme c’est le cas pour Aurélie, qui pratique la danse depuis de nombreuses années et vient de découvrir l’acro-yoga. «Ce qui me plaît particulièrement dans l’acro-yoga c’est ce mélange des genres, entre le yoga, la gym et le cirque, on joue énormément sur l’équilibre, la concentration et la confiance en soi, mais aussi en un partenaire qu’on ne connait pas forcément. En plus, contrairement à une séance de yoga où à la fin on se sent zen et relaxé, avec l’acro-yoga on est plutôt super excité et en plein d’énergie».

Pour Jill Campbell, les bienfaits de l’acro-yoga se font sentir même quand le cours est fini et le fait de travailler de façon étroite avec un partenaire trouve un écho favorable dans la vie de tous les jours. «On a remarqué que les gens qui pratiquent de façon régulière ressentent une amélioration globale de leur degré de confiance en soi, ils développent un sens du contact avec les autres tant verbal que physique. Ils ressentent moins les barrières et communiquent plus facilement, je dirais aussi qu’ils ont une certaine joie de vivre».

viaAcro-yoga – Un yoga plus masculin?.

“Like” notre page Facebook ou  

Yoga gratuit à l’aéroport de San Francisco

14 Jul

 

Les voyageurs stressés pourront désormais se relaxer en faisant un peu de yoga à l’aéroport international de San Francisco. L’aéroport a officiellement inauguré la semaine dernière une salle de yoga ouverte gratuitement aux passagers, une première mondiale selon la direction.

La salle est située dans le Terminal 2, desservi par American Airlines, après les contrôles de sécurité. Elle est baignée de lumière bleue tamisée, plus apaisante que celle des néons installés dans le reste de l’aéroport. Les matelas sont bien sûr fournis. La salle est accessible de 4h30 à minuit, tous les jours et promet d’être très appréciée des passagers dont le vol aura été retardé ou qui ont une attente très longue entre deux vols.

Aucun professeur n’est présent sur les lieux, mais quelques lignes directrices seront bientôt affichées sur les murs du local pour guider les adeptes moins expérimentés.

viaYoga gratuit à l’aéroport de San Francisco | Violaine Ballivy | États-Unis.

airport yoga room

Yoga Room Opens In San Francisco International Airport – Source: Justin Sullivan/Getty Images North America

 

“Like” notre page Facebook ou  

Alimentation Yoga – Mangez comme un Yogi

10 Jul

Comment les leçons apprises sur le tapis peuvent se traduire aux plaisirs de la table?

Yogi food

Yogi food – Photo By Joe Coca

Il suffit de jetter un coup d’oeil rapide à l’intérieur de la cuisine  de l’éducateur ayurvédique et professeur de yoga Scott Blossom, en Californie. Dans le garde-manger, vous trouverez le ghee et du beurre de tournesol, en plus de dizaines d’herbes, des épices et des thés. Dans le réfrigérateur, des paquets de chou, des carottes, des betteraves etc… Sur les compteurs, les pots de confitures maison, du miel organique brut, et un pain chaud de d’épeautre germé. Sur la cuisinière un pot de Dahl (soupe de lentilles indiennes) mijote.

Tous ces aliments reflètent la quête de Blossom à répondre à ses besoins nutritionnels tout en respectant ses valeurs de yoga. Il a passé près de 20 ans a expérimenter avec le végétalisme, le végétarisme, et d’autres styles alimentaires, tout en étudiant l’Ayurveda et la médecine traditionnelle chinoise, avant de déterminer le bon régime pour lui-même et sa famille. En 1998, il commence un régime ayurvédique dans lequel ses choix alimentaires quotidiens reflètent les besoins de sa constitution individuelle, ce qui se passe dans sa vie, et la saison de l’année.

Manger est peut-être l’acte le plus important pour sa pratique du yoga ” dit Blossom, “parce que la nourriture des tissus de l’organisme constitue une base pour la nourriture de l’esprit et des émotions.” Une façon de penser à ce sujet est d’imaginer consacrer vos journées à pratiquer tout en vous nourrissant de rien d’autre que de sucre et de caféine. Quel effet cela aurait-il? Il est facile de voir qu’un esprit équilibré et calme est beaucoup plus facile à trouver si vous vous engagez à nourrir correctement votre corps, tout comme vous vous engagez aux asanas, au pranayama et à la méditation. Mais qu’est-ce que cela signifie vous nourrir correctement? Comment manger comme un yogi?

La Diète de Patanjali

Certes, l’extension de votre pratique du yoga à la table à manger n’est pas une tâche facile, surtout parce que les textes classiques du yoga tels que le Yoga Sutra de Patanjali et la Bhagavad Gita ne dressent pas la liste des aliments spécifiques pour suivre un «régime yogique.” Et même s’ils le faisaient, il est très improbable que les aliments prescrits il y a des milliers d’années en Inde soient appropriés aujourd’hui pour chacun d’entre nous.

Mais alors qu’il n’y a pas de menu prescrit pour les yogis, il y a un régime yogique, dit Gary Kraftsow, le fondateur de l’Institut américain Viniyoga. «Ce sont des ingrédients qui améliorent la clarté et la légèreté, en gardant le corps léger et nourri ainsi que l’esprit clair”, explique t-il. En d’autres termes, un régime qui offre à votre corps une excellente base pour la pratique–ou encourage les mêmes effets que la pratique– et fait pour une excellente diète yogique.

Dans la tradition ayurvédique, les aliments qui sont considérés comme sattvique inclus la plupart des légumes, du ghee (beurre clarifié), les fruits, les légumineuses et les grains entiers. En revanche, les aliments tamasiques (tels que les oignons, la viande et l’ail) et les aliments râdjasiques (comme le café, le piment et le sel) peuvent  respectivement augmenter la lassitude ou l’hyperactivité. Mais maintenir un régime qui garde votre corps léger et votre esprit clair ne signifie pas nécessairement manger uniquement des aliments sattviques. Quel est le meilleur régime pour vous et lequel sera mieux à même de soutenir votre pratique du yoga dépendra de votre constitution (connue dans la tradition ayurvédique comme Vikriti) et de votre état ​​actuel (prakriti), dit Kraftsow. “Les deux doivent être pris en considération,” at-il ajouté.

Avec cette façon de penser pour se nourrir, ce dont vous avez besoin en tant qu’individu peut être très différent de ce que quelqu’un d’autre a besoin. Et ce dont vous avez besoin en ce moment dans votre vie peut être très différent de ce dont vous aviez besoin il y a cinq ans ou aurez besoin dans cinq ans. Peut-être que les anciens sages ont prudent quand ils ont choisi de ne pas fixer un régime yogique à suivre pour tous. Tout comme vous apprenez à écouter votre corps sur le tapis, vous devez écouter votre corps à la table.

Au-delà des besoins basiques du corps, de nombreux pratiquants modernes de yoga suggèrent qu’un régime yogique doit tenir compte des valeurs et des enseignements philosophiques du yoga. Beaucoup de personnes font références à ahimsa, le précepte yogiste de “nonharming”, comme une influence sur leur choix alimentaire bien que la façon dont ils le mettent en action varie. Tout comme différents styles de yoga enseignent différentes versions de la même pose, et les enseignants différents offrent des interprétations différentes, voire contradictoires de la Yoga Sutra, c’est ce que font les yogis à examiner un large éventail de possibilités pour leur régime yogique. Mais tandis que les interprétations personnelles peuvent varier, il y a un consensus selon lequel l’exploration d’un régime alimentaire yogique est important. “Pour les yogis, les choix alimentaires reflètent l’éthique personnelle», dit Blossom. «Ils sont indissociables de notre développement spirituel.”

Ou, comme le cofondateur de Jivamukti YogaDavid Life dit, “Tout le monde ne peut faire le poirier, mais tout le monde mange. Pour cette raison, ce que vous mangez a un plus grand impact et est plus important que le fait de savoir si vous pouvez vous tenir sur votre tête.”

C’est dans cet esprit que nous avons demandé à plusieurs enseignants bien connus et des gourmets auto-décrétés, comment ils sont arrivés à leurs choix alimentaires actuels. Parce que les différentes valeurs du yoga résonnent selon les gens dans une multitude de façons, tout le monde avait ses propres idées sur ce qui constitue un régime yogique. Mais au moins, les yogis s’accordent tous sur le fait que leurs principes yogiques ont fortement influencé la façon dont ils se nourrissent.

Repas Valeur

À 21 ans et dans le cadre de sa pratique de l’ahimsa, l’instructeur de yoga Anusara Sianna Sherman est devenue végétalienne. Pendant sept ans, elle a suivi un régime alimentaire “sans animaux”, y compris deux ans avec un régime macrobiotique, qui consistait principalement de grains entiers, de légumes frais et de la mer, de noix, de haricots, et d’aliments fermentés. Sherman a passé plusieurs autres années à expérimenter avec une alimentation crue pour espérer plus grande vitalité et rechercher le prana (force vitale). À un autre moment, elle a suivi les principes ayurvédiques diététiques.

Cependant, Sherman qui consacre une grande partie de l’année à être sur la route, a découvert qu’elle avait besoin d’un autre type de carburant pour soutenir son corps. Elle a constaté que pour garder le plein d’énergie, elle avait besoin de s’éloigner de régimes stricts et de simplement écouter son intuition.

Cette intuition dit Sherman, lui a fait manger beaucoup de céréales, de légumes, de poisson et  de lait. Maintenant, elle se nourrit principalement de produits entiers biologiques, locaux et saisonniers. «J’essaie de manger à proximité de mes sources de nourriture de sorte que l’écart de la terre à la table de cuisine est comblé avec une plus grande reconnaissance et prise de conscience», dit-elle. “Mes choix ne sont pas seulement pour me servir, mais aussi pour être au service de la terre et du monde d’une manière authentique.”

Ana Forrest, la fondatrice du Yoga Forrest, a également commencé son exploration de l’alimentation yogique en se concentrant sur l’ahimsa. «J’ai été très attiré par le végétarisme et la philosophie de la non-violence pendant des années, mais le régime m’a rendu malade», dit-elle. “Je suis allergique aux grains. Je prends du poids, mon cerveau s’arrête, mes entrailles cessent de travailler et ma pratique du yoga ne s’améliore pas.”

Alors, avec son corps hurlant pour un régime différent, Forrest a choisi un régime omnivore, qui se compose essentiellement de viande, en particulier de gibier, et de légumes. Mais, dit-elle, cela ne signifie pas qu’elle ne peut pas pratiquer l’ahimsa. «Depuis que je mange les animaux,” dit-elle, «J’honore le wapiti, le bison ou l’orignal en ne gaspillant pas sa force de vie ou la mienne. J’ utilise cette force pour guérir moi-même et d’autres, et pour enseigner, inspirer et aider les gens à évoluer. Mon éthique au sujet de “quoi manger” est descendue à ma vérité personnelle. Manger d’une façon qui porte atteinte à votre santé et manière de penser est immorale. La vérité est qu’un régime omnivore fonctionne physiologiquement pour moi. “

En tant qu’Ayurvédique pratiquant, Blossom considère la viande rouge occasionnelle comme médicament pour sa constitution spécifique. Il suit encore un régime essentiellement végétarien, mais: «C’est ce qui me nourrit de la manière la plus équilibrée», dit-il. Et quand il mange de la viande, il se la procure avec beaucoup de soin, en ne choisissant que les viandes biologiques.

Sans surprise, l’interprétation de l’ahimsa est largement débattue au sein de la communauté de yoga. Life, par exemple, a été soumis à une alimentation sans animal pendant des décennies. Il est devenu un végétarien dans les années 1970; depuis 1987, il a été un végétalien. “Un souffre est la souffrance d’autrui», affirme Life, qui encourage activement les yogis pour voir le véganisme comme le seul choix alimentaire qui rend véritablement hommage à l’ahimsa. “Dans le Yoga Sutra, ça ne dit pas être non nuisible à vous-même ou aux personnes qui vous ressemblent. Ça dit simplement ne pas faire de mal.”

Nourriture de la liberté

De toute évidence, avec ces points de vue variés sur ce qui nourrit le corps et l’esprit, l’élaboration d’un régime qui reflète votre éthique et comble vos besoins physiques peut être difficile. Finalement, la plupart des yogis seraient d’accord qu’une partie de la pratique consiste à développer la conscience de ce que vous mangez. Ça vaut la peine de vous éduquer non seulement sur les régimes que vous pouvez suivre, mais aussi sur les origines et les propriétés des aliments que vous achetez. Il est essentiel de vous écouter afin que vous sachiez quels types d’aliments sont susceptibles de vous servir au mieux à chaque instant. Mais, alors que vous explorerez les paramètres de votre régime yogique propre, permettez une certaine souplesse. “Rappelez-vous, le yoga est la liberté, y compris la liberté de vos propres croyances et d’idées fortes», dit Kraftsow. “Donc, ne soyez pas pris en eux.”

Par exemple, Blossom rappelle qu’une fois, lors d’un voyage à un événement de yoga, la seule nourriture qu’il pouvait trouver était des artichauts frits avec vinaigrette ranch. «Au lieu de froisser notre nez», dit-il, «nous avons prié au dessus et ce fût profondément nourrissant.”

Pour commencer à former votre régime yogique, réfléchissez à quels enseignements vous correspondent le mieux et comment vous pourriez mettre ces enseignements en actions. Si l’ahimsa est un point focal dans votre système de valeurs, explorez comment vos choix alimentaires peuvent vous causer le moins de mal, aux autres êtres, et à la planète. Si vous êtes attiré par les principes du bhakti yoga, vous voudrez peut-être faire de chaque morceau une offrande silencieuse –rendre grâce à la nourriture que vous préparez et l’offrir comme nourriture pour le Divin avant de la manger. Ou encore,  si vous vous concentrez sur la compassion pour les autres, vous voudrez peut-être mettre l’accent sur le partage de repas frais faits maison avec des amis dans le besoin. «Quand vous obtenez tous ces facteurs dans l’alignement de votre système de valeurs personnelles,” dit Blossom, “c’est le régime yogique.”

viaYoga Journal – Yoga Food – Eat Like a Yogi.

AUTRES ARTICLES:
Pourquoi devriez-vous boire de l’eau tiède au citron
“Like” notre page Facebook ou  

Avec le YogaLab, on associe les bienfaits du yoga et de la musique

6 Jul

C’est quoi ?

Une idée de Marco Prince (oui, oui, le chanteur du groupe FFF et, pour les plus jeunes, le juré de l’émission « Nouvelle Star ») et de Mika de Brito (professeur de yoga reconnu internationalement pour son approche sensorielle). Le principe ? Faire du yoga en immersion sonore, avec un casque vissé sur la tête pour trouver un équilibre physique et se connecter à ses émotions plus rapidement.

C’est comment ?

Efficace : le son, le rythme, les fréquences de la musique agissent sur certaines parties du cerveau (brain waves) et amplifient les bienfaits du yoga. Ressourçant.

C’est pour moi ?

C’est un yoga pour les stressées, pressées et autres superactives qui se soignent. Un yoga pour apprendre à se faire du bien, à prendre du temps pour soi. Pour déconnecter, enfin.

C’est bon pour quoi ?

Au choix : pour se renforcer (on choisit le PowerLab), pour prendre conscience (on tente le FocusLab), pour s’apaiser (on s’essaie au MeditationLab) ou pour s’éclater (on teste l’EmotionLab).

C’est avec quoi ?

Une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise. Le reste est fourni.

viaAvec le YogaLab, on associe les bienfaits du yoga et de la musique – Le lotus en musique – Beauté – Le Figaro – Madame..

Bouffées de chaleur? Pourquoi pas un peu de yoga!

23 Jun
Bouffée de chaleur

Marc CECCHETTI – Fotolia.com

Selon une nouvelle étude dont les résultats ont été publié dans le Daily Mail de Londres, le yoga quotidien peut aider à soulager les symptômes de la ménopause.

Les chercheurs ont divisé un groupe de femmes en deux: la moitié d’entre elle ont fait du yoga tous les jours pendant trois mois, tandis que l’autre moitié n’a pas pratiqué d’exercice du tout.

Le premier jour, les symptômes dans les deux groupes étaient les mêmes, mais à la fin de l’étude, le groupe de yoga avait moins de symptômes, y compris moins de plaintes urogénitales telles que l’incontinence. Il n’y avait par contre aucun changement dans le groupe témoin.

On estime que huit femmes sur dix ressentent les symptômes liés à la ménopause comprenant les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et les troubles du sommeil.

Les chercheurs disent que le yoga doit être considéré comme une option de traitement viable. Une des théories vise à prétendre que la pratique du yoga réduit les hormones du stress comme le cortisol dont les niveaux élevés sont connus pour aggraver les symptômes de la ménopause.

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  

Le yoga a sa place aussi dans un stade olympique!

22 Jun


La White Yoga Session invite tous les yoggistes débutants ou confirmés à venir libérer leur chakras lors d’un cours de yoga géant. Vous n’avez qu’à emmener votre copine la plus stressée et votre tenue de cocooning favorite.
2 000 Montréalais en train de partager un moment de zénitude : une expérience unique, non ?

Réservez gratuitement votre place et faisons ensemble la plus grande Session Yoga du Canada !

DATE : 28 juillet 2012
LIEU : Esplanade Financière Sun Life du Parc Olympique
Lolë fournit le tapis de yoga

Pour vous inscrire, c’est par là, limité à 2000 places.

White Yoga Session

Session White Yoga à Paris

“Like” notre page Facebook ou  

Yoga à Times Square pour fêter l’été!

21 Jun
Times Square

Crédit: AFP

Des milliers de personnes se sont réunies mercredi 20 juin sur Times Square pour fêter le début de l’été. Avec plus de 1500 matelas de yoga distribués, il n’y avait plus qu’à prendre place. À l’aide de haut-parleurs et sous la direction de professeurs, les touristes ont pu être témoins entre 7h30 et 20h30 de cette vague de mouvements synchronisés!

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  

Yoga chaud en pantalon ou en short?

17 Jun
Tree Pose

Tree Pose by Nicole Megarry

C’est l’été, il fait chaud et donc encore plus en salle de pratique du yoga chaud. On a souvent l’habitude d’adopter une attitude minimaliste en portant un short pour se sentir plus léger mais voici plusieurs raisons pour rester en capris:

1- Absorbe la sueur  : si des flaques de transpiration se forment sur le tapis, alors il peut devenir glissant,  et vous risquez d’aller plus profondément dans vos poses alors que vos muscles ne sont pas prêts ou même tomber.

2- Donne de l’adhérence : il y a des poses comme celle de l’arbre où une partie du corps est en appui sur la jambe. Le tissu de votre pantalon offrira de l’adhérence pour arriver à un meilleur succès.

3- Garde couvert : les shorts amples sont très bien mais ils peuvent offrir une vue de vos “atouts”  à tout moment quand vous levez la jambe. Si vous optez pour des petits shorts sérrés, ils peuvent bouger et montrer plus de chair que vous ne l’auriez voulu.

Chacun a ses préférences d’habillement pour le yoga chaud , mais le fait de porter des pantalons ne vous donnera pas plus chaud que de porter un short tout en prévenant les blessures. En somme c’est un choix plus sécuritaire!

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  


Les 3 règles à suivre au yoga

14 Jun

PENSEE POSITIVE

1- RESPECT DES LIMITES

Facile à dire, moins facile à appliquer. Il existe deux genres de limites. Celle que l’on s’impose et les limites réelles du corps. Généralement, lorsqu’on s’impose des limites c’est soit qu’on a peur, soit qu’on est démotivé ou pas vraiment intéréssé à progresser dans notre pratique. Par exemple : penser qu’on ne peut pas s’améliorer lors de nos séances de yoga parce qu’on n’est pas assez souple. Ce genre de limites peuvent être surpassées et la pratique du yoga peut aider à le faire.

À l’opposé, les limites réelles sont des limites que l’on doit respecter sinon l’on risque des blessures. Par exemple si vous sortez d’une opération au poignet, il faut laisser un temps suffisant de guérison avant de se mettre à faire le poirier!

Bref au yoga, si on suit les limites réelles de notre corps on aura moins tendance à se faire mal. La difficulté alors est de savoir quand nos limites sont fixées par des pensées irrationnelles ou par un réel besoin d’y aller doucement.

2- PENSÉE POSITIVE

C’est sûr que ça semble être cliché, mais la pensée positive est très importante. Quand on pratique le yoga, l’esprit est une vrai éponge désirant absorber tout ce qui est à sa portée. Si vous avez ne serait-ce qu’une seule pensée négative pendant la pratique, cette négativité va s’immiscer dans chacune des cellules de votre être et se manifester physiquement ou émotionnellement.

Avez-vous déjà croisé un yogiste avec une attitude défiante, colérique ou nerveuse? Certes, toute personne peut l’être à un moment donné mais les personnes qui sont facilement irritables ou agressives doivent faire attention à ne pas renforcer ce qui peut-être délaissé.  Lâcher prise, se départir de l’angoisse, de la colère et de la négativité fera de l’espace pour les nombreux bienfaits de la pensée positive sur la santé.

3- CONFIANCE EN SOI

Que vous pratiquiez le yoga parce que c’est à la mode ou d’autres raisons, vous devez avoir un minimum de confiance en vous. Sans ça, vous allez passer à coté du but et  vous priver des bienfaits du yoga. Si vous brisez cette règle, vous n’aurez pas ou peu de progression dans la maitrise de la connection entre le corps et l’esprit. Par contre si vous vous faites confiance, vous comprendrez les besoins de votre corps et pourrez mieux prendre soin de votre santé.

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  

Les Plaines pleines!

12 Jun
Plaines d'Abraham

PHOTO KARL TREMBLAY

Après les méga séances de yoga à New-York c’est au tour des plaines d’Abraham d’avoir été envahi dimanche 10 juin. Plus de 300 personnes se sont données rendez-vous, résultat d’un premier succès! Claire Vinel, professeure de yoga et organisatrice de l’évènement ne manquera pas à renouveler l’expérience l’année prochaine.

Namasté

“Like” notre page Facebook ou  

Différents types de “yoga chaud”: Moksha vs Bikram

10 Jun

Vous vous êtes sûrement déjà posé la question: “Quel type de yoga chaud je pratique?” ou encore  “C’est quoi la différence entre le yoga Bikram et le yoga Moksha? “. Voici la réponse!

QU’EST-CE QUE LE YOGA BIKRAM?

Le yoga Bikram est un style de yoga dérivé du Hatha yoga. Si vous avez la curiosité de l’essayer, il est préférable que vous cherchiez à suivre un cours certifié proche de chez vous ou si vous êtes casanier, un livre ou une vidéo qui vous aidera progressivement à plonger dans le monde du Bikram.

Fondateur

Bikram Choudhury

Bikram Choudhury, fondateur du yoga Bikram.

Bikram Choudhury est né en Inde où il avait l’habitude de pratiquer le yoga quotidiennement jusqu’à ce qu’il immigre aux États-Unis dans les années 70. Il a alors intégré le “Yoga College of India”  à Los Angeles puis décidé de créer sa propre forme de yoga maintenant appelé plus communément le yoga Bikram. De nos jours, Choudhury va de par le monde enseigner le yoga Bikram  aussi bien à des particuliers célèbres qu’à d’immenses classes très demandées. On peut aussi retrouver ses écrits dans un livre sur le yoga Bikram ainsi que plus de 400 écoles franchisées réparties autour du globe.

Postures

Une séance de yoga Bikram a pour but de nous faire évoluer à travers une séquence de 26 positions développée par Choudhury. Choudhury a mis au point cette série de postures afin d’augmenter la pression sanguine et favoriser la circulation du sang dans chaque partie du corps.  La séquence est réalisée à partir des positions classiques de yoga Hatha telles que la position de l’aigle, du triangle ou encore de l’arbre. Choudhury prétend que le fait de pratiquer ces positions dans un ordre spécifique réchauffe et étire les muscles, les ligaments et les tendons, ceci facilitant le tonus musculaire et mais aussi la santé globale.

26 positions - Yoga Bikram

Salle chauffée

La séance classique de yoga Bikram se pratique au sein d’une salle chauffée à 40,5 degrés Celsius. Choudhury dit que la chaleur de la pièce aide à réchauffer le corps avant même le début de la pratique, ceci permettant à nos muscles de s’assouplir et devenir plus flexibles.  Les adeptes du yoga Bikram reconnaissent que la pratique dans une salle chauffée aide à nettoyer notre système en libérant toutes les toxines au fur et à mesure que l’on s’entraîne et donc transpire. La salle chauffée doit de plus permettre de travailler plus profondément certaines positions sans néanmoins se faire mal.

Classes de Bikram

Les classes de yoga Bikram sont seulement données dans des studios affiliés au “Bikram Yoga College of India“. Vous devez faire attention à ce que le professeur de yoga Bikram soit certifié par le collège. Tout cours de yoga Bikram a une durée de 90 minutes et convient aussi bien aux débutants qu’aux amateurs. Chacun s’adapte alors à ses propres capacités et à son niveau de confort.

QU’EST-CE QUE LE YOGA MOKSHA?

Le yoga Moksha est une discipline relativement nouvelle qui s’apparente également au yoga chaud. Ce sont deux instructeurs de yoga à Toronto qui l’ont inventé. Le yoga Moksha comprend une série de 40 postures pratiquées dans une salle chauffée et il y a trois niveaux de leçons, qui durent de 60 à 90 minutes.

La série de postures régulières du yoga Moksha débute par  une pose au repos que l’on pratique généralement au terme des séances de yoga, la posture de relaxation savasana. On fait ensuite des poses debout, une autre posture savasana, puis des poses au sol pour renforcer et étirer les muscles du bas du corps. La séance se termine par une posture savasana. Par contre il peut y avoir une certaine variation dans l’ordre de la série debout et/ou sur le sol. Ce type de yoga a plusieurs postures  du «chien tête en bas », alors que le yoga Bikram aucune.

Comme les autres types de yoga, le yoga Moksha est bénéfique pour l’étirement et la tonification des muscles, l’amélioration de la flexibilité et l’apaisement de l’esprit ainsi que la détoxification du corps.

Le yoga Moksha, en plus des avantages individuels qu’il peut procurer, est une pratique qui a été conçue dans un souci de conscience sociale comme construire des studios écologiques et apporter une aide à la communauté locale.

EN CONCLUSION

Le yoga Moksha est un peu plus flexible en ce qui concerne les changements de séquences, les différents types de cours et les durées des entraînements. Vous pouvez donc vous retrouver avec des cours de yoga Moksha différents selon les professeurs qui enseignent.

Namasté

AUTRES ARTICLES:
C’est quoi le “yoga chaud”?
Les bienfaits du yoga chaud
À l’heure de la pratique!
Hot Yoga, je veux bien mais que faut-il apporter et comment faut-il s’habiller?
Yoga chaud en pantalon ou en short?
Ce que j’aurais aimé savoir en tant de débutant de Yoga Bikram

 

“Like” notre page Facebook ou  


C’est quoi le “yoga chaud”?

9 Jun

yoga

L’expression “yoga chaud” sert à représenter n’importe quelle forme de yoga pratiquée dans une salle chauffée. La salle doit généralement être maintenue à une température oscillant entre 35 et 40 degrés Celsius. Certains studios vont même au-delà de cette moyenne. La plupart du temps, le “yoga chaud” consiste en un enchaînement rapide de postures “asanas”  dictées par le professeur. Comme vous pouvez l’imaginer, une séance intense de yoga  exécutée sous haute température réchauffe, étire les ligaments et les muscles et fait transpirer à profusion. Cela dit, ça en vaut la peine!

Namasté

“Like” notre page Facebook ou